ROBO-K à l’honneur du salon Innovatives – SHS

BA Systèmes et l’Université de Rennes 2, partenaires du projet Robo-K, présenteront au Salon Innovatives SHS, le robot autonome de rééducation de la marche.

Organisé par l’institut des sciences humaines et sociales du CNRS, le salon Innovatives SHS, qui aura lieu les 17 et 18 mai 2017 à Marseille, au Palais de l’Europe, promeut les activités de valorisation et de transfert des recherches en sciences humaines et sociales. Cet événement illustre la capacité des équipes de recherche à répondre aux attentes de la société en favorisant le transfert de leurs résultats vers les grands groupes industriels, les PME-PMI, les collectivités locales et le monde associatif.

Regroupant BA Systèmes, le CEA List, le CHU de Rennes, le CRPPC/LAUREPS de l’université de Rennes 2, le CMRRF de Kerpape et Invensense, le projet ROBO-K repose sur la conception et le développement d’un robot mobile de rééducation de la marche. Centré sur l’activité des praticiens et impliquant leur mobilisation durant tout le processus d’innovation, il a permis la mise en œuvre d’une dynamique de co-conception ayant abouti au dépôt des brevets associant les partenaires techniques, cliniques et académiques. Ce système robotisé s’insère dans la pratique quotidienne des rééducateurs ou l’organisation des soins.

BA Healthcare, qui a conçu les deux démonstrateurs du projet Robo-K, est, depuis plusieurs années, fortement impliquée dans des projets de recherche et d’innovation collaborative, plaçant au cœur de sa démarche l’humain et la compréhension de l’environnement dans lesquels les robots évoluent. Robo-k est la parfaite illustration d’un regroupement de compétences et de savoir-faire réussi entre robotique mobile et sciences humaines.

RDV SUR LE STAND STAND N°SA-11 POUR DÉCOUVRIR ROBO-K

En savoir plus sur Innovatives

ROBO-K c’est fini, vive ROBO-K II !

Lancé en septembre 2012, le projet collaboratif ROBO-K qui visait à concevoir un robot mobile de rééducation de la marche s’est terminé le 12 janvier dernier.

Un projet robotique innovant et passionnant

Une réunion de clôture s’est tenue le 12 janvier dernier au service de médecine physique et de réadaptation du CHU de Rennes en présence de tous les partenaires, financeurs et pôles de compétitivité impliqués dans le projet.

Premier dispositif ambulatoire autonome pour la rééducation de la marche, Robo-K intègre de très nombreuses innovations techniques pour proposer au patient une rééducation écologique, la plus proche d’une marche naturelle, sans entrave ni aide technique.

Une démonstration du robot a permis aux partenaires d’appréhender et de visualiser le dispositif en fonctionnement dans un environnement thérapeutique.

Démonstration Robo-K
Démonstration Robo-K
Le système de suspension régulée du robot
Le système de suspension régulée du robot
Démonstration Robo-K
Démonstration Robo-K

 

Cette rencontre était aussi et surtout l’occasion de dresser un bilan et les résultats d’un projet passionnant tant humainement que techniquement. ROBO-K a fédéré, pendant 3 ans et demi, 6  partenaires autour d’un même objectif : apprendre à faire remarcher à l’aide de techniques avancées issues de la robotique.

Les partenaires du projet Robo-K
Les partenaires du projet Robo-K

Acceptabilité sociale du robot mobile

Le projet ROBO-K était également innovant par son approche et la place accordée aux questions d’usage et d’acceptabilité. Ces notions ont été le fil conducteur du projet, organisé autour de l’idée qu’un objet technique, pour servir sa finalité thérapeutique, devait s’insérer dans un processus impliquant différents acteurs (médecins, kinésithérapeutes, ergothérapeutes, patients) au sein de l’organisation des soins d’un établissement particulier.

Dans le cadre de l’étude pilote qui visait justement à évaluer l’acceptabilité sociale des usages du dispositif, deux démonstrateurs ont rejoint le CHU de Rennes et le CMRRF de Kerpape en septembre 2015.

Des résultats très encourageants

Les résultats de l’étude sont très encourageants tant au niveau de l’acceptabilité du dispositif que sur son efficacité clinique. Sur un échantillon constitué de 36 patients, la majorité des indicateurs mesurant les performances de la marche se sont nettement améliorés. Par exemple, la mesure FAC (Functional Ambulation Classifications), test de marche fonctionnelle qui évalue la capacité d’ambulation, augmente de 40% en moyenne chez les patients.

Les résultats d’autres tests confirment l’efficacité clinique prometteuse du robot :

 

Avant l’utilisation de Robo-K

Après 4 semaines d’utilisation de Robo-K

10 MWT (10 meter walk test – test de marche sur 10 mètres)

54 secondes

38 secondes

TUG (Time up & Go – test du lever de chaise et marche)

47 secondes

32 secondes

6MWD (6-min walk distance – test de marche de 6 minutes)

103 mètres

164 mètres

Et après ?

Cette réunion fut également l’occasion d’annoncer le lancement du nouveau projet ROBO-K II. Projet collaboratif sur 18 mois financé par la région Bretagne et réunissant BA HEALTHCARE et le M2S (Laboratoire de biomécanique de l’Université Rennes 2), ROBO-K II permettra d’inclure la fonctionnalité de biofeedback qui n’avait pu être développée au cours du premier projet et de proposer un nouveau dispositif mobile plus proche des attentes du marché, dans la perspective de sa future industrialisation. Le projet ROBO-K II devrait commencer courant février.

En parallèle, dans le cadre d’un FHU (projet de recherche Fédératif Hospitalo-Universitaire), le CHU de Rennes continuera d’utiliser le démonstrateur ROBO-K pour mener une étude d’efficacité auprès de 74 patients supplémentaires et consolider ainsi ses premiers résultats très encourageants.

 

Robo-K arrive à Pontchaillou

Le second démonstrateur est arrivé au CHU de Rennes, dans le service de rééducation fonctionnelle du Pr I. Bonan.

Ici aussi, la machine a fait forte impression aux personnes qui ont assisté à ses premiers mètres dans le service, notamment lors de la montée dans l’ascenseur.

Nous sommes maintenant rodés, pour réaliser la cartographie du service et faire les premiers tests en situation réelle. Le robot s’est bien comporté, se faufilant entre les fauteuils dans les couloirs. Ses trajectoires holonomes lui permettent de passer même dans les espaces les plus étroits avec beaucoup de facilité et font immédiatement oublier sa taille imposante.

Nous attendons avec impatience l’avis des premiers patients et praticiens qui l’utiliseront.

Le démonstrateur ROBO-K arrive à KERPAPE !

L’équipe de Kerpape a accueilli le robot avec enthousiasme lors de ses premiers tours de roue –Mecanum- dans le centre de rééducation.

Les patients et les soignants s’arrêtaient sur le passage de l’impressionnante machine pour poser des questions sur son fonctionnement. Ils témoignaient tous d’une vive curiosité… ce qui est de bon augure pour l’étude d’acceptabilité qui doit maintenant débuter et permettre à des patients d’essayer le dispositif à partir de mi-octobre.

 

Le robot a commencé àfaire le tour de son environnement pour le cartographier, ce qui permettra, par la suite, aux praticiens de programmer des trajectoires sur lesquelles le patient pourra travailler de manière autonome. Nous sommes tous très fiers de cette arrivée fort attendue, étape importante de 3 années de travail de toute l’équipe ROBO-K. Ce n’est certainement pas le début de la fin mais bien la fin du début, et nous attendons avec impatience les premières impressions des utilisateurs, qu’ils soient praticiens ou patients.

La semaine suivante verra la livraison du second démonstrateur dans le service de rééducation fonctionnelle du CHU de Rennes. Comptez sur nous pour vous donner des nouvelles !

Livraison du démonstrateur ROBO-K au CMRRF de Kerpape en vidéo

ROBO-K à INNOROBO 1>3 juillet 2015

CONCEPTION, PRODUCTION et REALISATION de SYSTEMES DE ROBOTIQUE MOBILE.

Premier acteur dans le domaine des systèmes intralogistiques par chariots automatiques – AGV, BA Systèmes est présent dans tous les secteurs industriels depuis 1975.

Co-développé avec GENERAL ELECTRIC Healthcare la base mobile du Discovery IGS 730 a marqué l’entrée de BA Systèmes dans le domaine médical.

En exclusivité au salon Innorobo, BA Systèmes présentera son nouveau démonstrateur ROBO-K. Cofinancé par l’Union européenne, ce projet vise à développer un robot mobile de rééducation de la marche.

 

Visionnez la vidéo de Robo-K présentée à Innorobo

L’innovation technologique au service de la santé : la métropole rennaise en pointe

Julien CAU, BA Healthcare, a participé cette semaine à une conférence de presse à Paris afin de présenter le projet de rééducation de la marche ROBO-K. Quatre entreprise rennaises (Orthimo, Etiam et le SIB) ont tour à tour présenté à la presse spécialisée les innovation de demain dans le domaine de la santé.

Un extrait : « Robo-K, dernière innovation de BA Healthcare, permet de réapprendre la marche beaucoup plus rapidement et beaucoup plus librement. Ce dispositif mobile et autonome dispose d’un système de suspension destiné à soutenir une partie du poids du patient en fonction de sa progression, la rééducation est donc plus rapide, plus sécurisée et plus efficace. » La suite...

ROBO-K parmi les « 100 meilleurs robots du monde »

Sur des critères d’agilité, de diversité des capteurs, de capacité d’interaction, sur leurs facultés d’apprentissage et leur polyvalence… la rédaction d’Industrie & Technologies a identifié les 100 champions de la robotique de demain, les meilleurs robots du moment. BA Healthcare compte parmi eux ROBO-K et le Discovery, co-développé avec General Electric Healthcare. BA Systèmes quant à elle a été nommée avec son robot pour le BTP : Roby.

 

Voir l’article complet.

Coup de pouce européen au robot qui aide à marcher

BA Systèmes (140 salariés à Mordelles près de Rennes) a pris ce chemin de l’innovation et de la diversification. Avec, et grâce, au soutien des fonds de l’Union européenne. Et sans le soutien de l’Union européenne ? « Nous n’aurions pas pu nous engager dans un tel projet. La mise sur le marché est lointaine. Il y aura avant une phase de certification médicale », explique Julien Cau, responsable opérationnel chez BA Systèmes.
Une rééducation sans risque

Ce nouvel apprentissage de la marche se fait déjà sur un tapis roulant, ou en s’aidant de barres parallèles. Avec des risques de chute lorsque le patient peine à retrouver l’équilibre et ses repères. Avec ce robot, maintenu par un harnais, il est accompagné dans sa trajectoire. Le dispositif le suit au plus près de ses déplacements. Comme le ferait un personnel soignant. La rééducation est sur-mesure, et sans risque.

« Après un AVC, il faut remarcher le plus tôt possible, et le plus longtemps possible. Le harnais permet en plus de soulager le patient de son propre poids, jusqu’à la moitié », détaille Julien Cau. Ce détour vers le monde médical n’est pas une première pour la PME. Une vingtaine de ses salariés y travaillent et la PME a déjà apporté son concours à un appareil de radiologie interventionnelle.

Les premiers exemplaires sont attendus pour 2015. Quant aux deux premiers robots, ils prendront le chemin du service de rééducation fonctionnelle du CHU de Rennes et du centre de rééducation de Kerpape, dans le Morbihan. Au passage, l’entreprise compte aussi en profiter pour créer quelques nouveaux emplois.

Voir l’article complet

L’activité robotique de BA Systèmes à l’honneur sur Humanoides.fr

Le site humanoides.fr, spécialisée en robotique, présente les différents robots imaginés, conçus et fabriqués par BA Systèmes et BA Healthcare.

En effet, BA Systèmes est un acteur incontournable de la robotique mobile en Europe. Depuis 2007, l’entreprise pratique l’ « Open Innovation » en se joignant à d’autres industriels, des centres de recherche et/ou des universités pour développer des robots mobiles innovants destinés à tous types d’applications. Quelques exemples d’applications :

Le médical avec une société sœur, BA Healthcare, qui a co-conçue le Discovery IGS avec GENERAL ELETRIC Healthcare. Une base mobile évoluant dans les blocs opératoire, récemment récompensée d’un prix de renommée internationale l’IERA Award décerné à Shanghai. Des activités robotiques permettant de concevoir des robots répondant aux besoins spécifiques d’industriels comme Bouygues TP ou encore PSA avec son projet STAMINA. BA Systèmes est une entreprise aux multiples facettes qui ne manque pas d’idées pour innover et concevoir le robot mobile de demain.

Lire l’article.