Coup de pouce européen au robot qui aide à marcher

BA Systèmes (140 salariés à Mordelles près de Rennes) a pris ce chemin de l’innovation et de la diversification. Avec, et grâce, au soutien des fonds de l’Union européenne. Et sans le soutien de l’Union européenne ? « Nous n’aurions pas pu nous engager dans un tel projet. La mise sur le marché est lointaine. Il y aura avant une phase de certification médicale », explique Julien Cau, responsable opérationnel chez BA Systèmes.
Une rééducation sans risque

Ce nouvel apprentissage de la marche se fait déjà sur un tapis roulant, ou en s’aidant de barres parallèles. Avec des risques de chute lorsque le patient peine à retrouver l’équilibre et ses repères. Avec ce robot, maintenu par un harnais, il est accompagné dans sa trajectoire. Le dispositif le suit au plus près de ses déplacements. Comme le ferait un personnel soignant. La rééducation est sur-mesure, et sans risque.

« Après un AVC, il faut remarcher le plus tôt possible, et le plus longtemps possible. Le harnais permet en plus de soulager le patient de son propre poids, jusqu’à la moitié », détaille Julien Cau. Ce détour vers le monde médical n’est pas une première pour la PME. Une vingtaine de ses salariés y travaillent et la PME a déjà apporté son concours à un appareil de radiologie interventionnelle.

Les premiers exemplaires sont attendus pour 2015. Quant aux deux premiers robots, ils prendront le chemin du service de rééducation fonctionnelle du CHU de Rennes et du centre de rééducation de Kerpape, dans le Morbihan. Au passage, l’entreprise compte aussi en profiter pour créer quelques nouveaux emplois.

Voir l’article complet